Array

Hybridation du travail

Quelles sont les conséquences sur l’organisation du travail ?

Même si la tendance se dessinait avant la pandémie mondiale de la covid-19, le travail hybride est aujourd’hui devenu le quotidien de ceux qui travaillent dans un bureau. En France comme dans de nombreux pays, les mesures sanitaires de lutte contre la covid-19 ont directement impacté l’organisation du travail. Entre présentiel sécurisé et télétravail, les entreprises ont dû se réorganiser, réorganiser leurs locaux et s’essayer à de nouvelles formes de management. Ce remaniement des espaces de travail était, pour nombre de spécialistes, inévitable, puisque dans la continuité des nouvelles aspirations de vie des collaborateurs. La crise sanitaire l’aurait juste accéléré. Mais alors, qu’est-ce que le travail hybride ? Quelles conséquences pour les salariés ? Quelles modifications cela implique pour vos espaces de travail en entreprise ?

Qu’entend-on par “travail hybride” ?

Entre présentiel et distanciel, l’hybridation du travail pourrait se définir comme “donner à ses collaborateurs le choix de son lieu de travail”. Le travail hybride, c’est travailler hors les murs de son entreprise : à la maison ou à l’entreprise, voire même dans un tiers lieu (espace de coworking, café, etc…). Inévitablement, cela signifie d’importants changements structurels. Ils relèvent d’évolution dans le management de ses équipes, mais aussi dans l’organisation des environnements de travail.

Quelles sont les conséquences du travail hydride pour les collaborateurs ?

Les collaborateurs, eux, sont très partagés. Si certains n’apprécient pas l’effacement de la frontière entre vie privée et vie professionnelle, d’autres plébiscitent un fonctionnement hybride qui donne une plus grande flexibilité à la planification de ses différentes activités.
Pour le salarié, choisir son lieu de travail lui permet de moduler son emploi du temps. Il profite des jours en entreprise pour échanger avec ses collègues, approfondir des sujets qui demandent un temps de collaboration. Ces moments étant planifiés, il permettent d’être plus efficaces et performants. A son domicile, il bénéficie d’une meilleure concentration (est donc plus productif) et de plus d’autonomie dans la gestion de ses missions. Le gain de temps est non-négligeable : en économisant sur les trajets, cela laisse plus de latitude pour gérer sa vie privée.

Le bémol :

Pour une meilleure expérience, le collaborateur doit pouvoir choisir entre télétravail et présence. Car si le travail à domicile est subi, il peut être mal vécu. Cela demande d’avoir aussi chez soi, un espace totalement dédié. Enfin, le management pratiqué par ses responsables doit lui permettre de réaliser ses missions dans des conditions optimales, en prenant en compte le côté humain de la vie personnelle.

Pour l’entreprise alors, quelles sont les conséquences directes de l’hybridation du travail ?

La première relève du management. Diriger une équipe présente quotidiennement en entreprise ne demande pas la même rigueur organisationnelle que de jongler entre présentiel et distanciel. Un fonctionnement en mode “agile” est nécessaire, basé sur la confiance employeur/employé. Cela implique de planifier les temps de vie de l’équipe de manière différente, d’adapter le travail aux outils à disposition.

Nous en venons à notre second point. Les locaux et les équipements de l’entreprise doivent accompagner cette nouvelle donne.
En multipliant les lieux hors les murs, nombre d’entreprises se retrouvent avec des locaux souvent inoccupés et inadaptés à l’organisation du travail. L’entreprise est alors conçue comme un lieu d’échange et de collaboration nécessaire pour contrebalancer le travail en distanciel.

Réorganiser ses espaces de travail devient dès lors une exigence.

D’une part pour économiser sur la surface de travail (qui coûte souvent cher à la location), d’autre part pour inciter ses collaborateurs à réinvestir et s’approprier les locaux, pour organiser des temps de travail performants. Ce qui signifie en clair :

  • Créer des espaces flexibles, qui permettent à la fois de travailler de manière collaborative, de favoriser les échanges et de travailler en autonomie dans des espaces calmes. Les équipes doivent pouvoir moduler les lieux en fonction de leur besoin du moment (réunion, visio, espace confidentiels pour la concentration…)
  • Créer des environnement Home tendance, casser les codes des bureaux strictes pour impulser une ambiance de travail chaleureuse, qui donne envie aux employés de venir au bureau
  • Digitaliser vos espaces de travail : équiper ses espaces est primordial pour assurer la continuité du travail en distanciel et la bonne communication entre tous les membres de l’équipe.
  • Du mobilier agile : facilement déplaçable, moins encombrant mais toujours ergonomique.

Relire notre avis d’expert, Nejmeddine Karoui, sur les tendances de demain.

Bref,
Du changement certes, mais pour le meilleur : économie à la clef, équipe plus soudée et performante, image corporate de l’entreprise redorée…

Pour autant, pour que ces changements aboutissent à l’épanouissement de chacun, la démarche doit être partagée et inclusive. Donnez la parole à vos équipes : ce sont elles qui utiliseront vos locaux nouvellement aménagés, tout comme ce seront elles qui devront s’organiser un environnement convenable pour travailler à distance, en home office.

Chez Initium, nous sommes convaincus que la réflexion autour de vos espaces de travail est primordiale. Le 20 janvier 2022, Jean-Francis Bonnard, dirigeant d’Initium a d’ailleurs donné une conférence en ce sens, à la Ruche Industrielle de Lyon, sur cette thématique plus que jamais d’actualité.

 

Un projet : contactez nous.