ARSEG - Membre associé
qvt aménager

L'environnement de travail

L'environnement de travail au service de l'image

Les aménagements tout comme les services proposés par les entreprises en disent long sur elles…

Un environnement de travail adapté

Si bien qu’en plus de se soucier d’offrir un environnement de travail adapté et confortable à leurs salariés, elles sont nombreuses à chercher à le faire coller à leur « ADN ». Emplacement du site, typologie d’espaces, couleurs, prestations sont autant de leviers de communication destinés aussi bien aux clients internes qu’aux observateurs extérieurs.
Peu à peu, l’environnement de travail s’impose comme un composant important en matière de communication. Via les aménagements et les services qu’il propose, il véhicule à tous – collaborateurs, prestataires, visiteurs, clients ou encore recrues potentielles – une image dont  l’entreprise peut se servir pour diffuser sa culture de travail, son identité, ses convictions et ses valeurs. La perception du salarié comme du visiteur se forge avant même d’avoir franchi le seuil des bureaux. La situation géographique (point primordial en matière d’attractivité) mais aussi l’aspect du bâtiment et son intégration dans son environnement ainsi que sa signalétique extérieure participent à la « première impression ».Puis, une fois la porte de la société passée, les espaces en eux-mêmes s’avèrent très révélateurs. Ainsi la luminosité, l’emplacement, les typologies d’espaces proposés, etc. sont autant de signes significatifs de sa prise en compte du confort du salarié mais aussi de son mode d’organisation et de
management.

Des aménagements parlants

On repère à la première visite les sociétés qui favorisent les nouvelles méthodes de travail avec des zones collaboratives ou informelles par exemple… Tout comme celles qui apportent un soin particulier à la convivialité. Mais les choix d’aménagement peuvent aussi signifier aux visiteurs des messages plus implicites. Ainsi, il est par exemple possible de mettre en avant le prestige et l’élégance de la marque avec des locaux au style haussmanien, des moulures ou une décoration épurée et raffinée (ex : siège social Europe d’Estée Lauder), son côté innovant et high-tech avec la mise en avant d’équipements de pointe (ex : siège social France de Microsoft), suggérer la transparence de ses informations et de ses pratiques avec un bel atrium, un accueil lumineux ou des salles de réunion vitrées (ex : siège social France du Laboratoire Sanofi) ou encore rappeler son coeur de métier avec des fresques, des sculptures, des produits exposés et autres clins d’oeil (ex : les sièges de Coca-Cola France, de Quick ou encore d’Hachette Livres).
L’identité d’une entreprise ne passe pas seulement par les couleurs ou les visuels. Ce que beaucoup appellent désormais « l’expérience utilisateur » compte également dans l’idée que se fera ce dernier. Il est important de ne pas décevoir ! De coller à l’image que les usagers ont de la société. Ainsi, un bon accueil, des sièges confortables, une organisation de la rencontre fluide, des équipements techniques de qualité, notamment ceux liés à l’IT, des services efficaces, etc. permettront de faire bonne impression.

Tenir ses promesses

Enfin, les pratiques de l’entreprise doivent être en cohérence avec l’image véhiculée. En matière d’environnement de travail, cela peut passer par différents leviers. On pourra par exemple mettre en place des politiques d’achats responsables, de tri sélectif et d’économies d’énergie au sein d’une société qui se présente comme « ecofriendly », un réseau et un matériel (câblerie, audiovisuel, etc.) de qualité pour un service fluide et continu dans les entreprises se voulant hightech… Des services tels qu’une conciergerie, une crèche, une salle de sport, etc. permettront eux de signifier que l’on se soucie de la qualité de vie de ses salariés. Servir l’image de son entreprise s’ajoute donc aux nombreuses missions des responsables de l’environnement de travail. Ils doivent désormais oeuvrer à maintenir le lien étroit et cohérent entre l’environnement de travail de leur entreprise et les engagements de celle-ci. Pour cela, il faut que l’entreprise soit prête, c’est-àdire qu’elle se considère suffisamment représentée par son environnement de travail. Cela peut notamment se faire suite à un réaménagement, à un déménagement, ou à l’implantation de nouveaux services ou de nouveaux modes de travail. Attention toutefois, si une entreprise doit montrer qu’elle est capable d’évoluer et de se vendre, elle doit avant tout rester fidèle à son identité et ne pas créer un environnement de travail factice qui lui ferait rapidement perdre toute crédibilité. Il doit être le reflet de ce que l’entreprise est ou de ce qu’elle est en train de devenir.

Publication Workplace

Rejoignez-nous

Catégorie

Archives

Articles similaires

Aucune information à afficher !