ARSEG - Membre associé
bim 02

Le BIM marque-t-il des points ?

Etes-vous BIM ?

Oui, INITIUM est BIM (Building Information Modeling)! A ce jour, tous les Architectes d’INITIUM ont adopté cette modélisation 3D des données pour prendre de meilleures décisions concernant un projet et les communiquer à tous les acteurs de ce projet. Notre Direction des Etudes a intégré le process BIM dans la conception des espaces tertiaires depuis l’année dernière.

interview 2 copie
Interview de Jean Francis Bonnard, co-dirigeant du Groupe INITIUM

Comment l’utilisation de la 3D a-t-elle émergé au sein du Groupe INITIUM ?

Cette notion de modélisation dynamique en 3 dimensions a été motivée par plusieurs facteurs : le perfectionnement de la visualisation 3D et du réalisme apporté aux images des projets pour nos clients ; l’intégration généralisée de bibliothèques techniques des acteurs du bâtiment et des fournisseurs dans les projets et l’adoption d’une norme globale qui unifie les relations spatiales, les quantités, ainsi que les propriétés des éléments constructifs et d’aménagement. C’est aussi l’émergence de cette norme dans l’ensemble du monde du bâtiment qui nous a incités à faire ce choix.

Quels avantages voyiez-vous à cette nouvelle technologie ?

Les valeurs ajoutées du BIM sont très fortes pour les projets que nous conduisons : Visualisation 3D immédiate dès les premiers plans, quantification automatique, cohérence absolue de tous les éléments graphiques d’un projet (plans, élévations, coupes), et à terme ces maquettes numériques seront partagées naturellement par tous les acteurs des projets (bureaux d’études, bureaux de contrôle, etc…). Le BIM permet de mieux cerner les attentes de chacun, et d’offrir une meilleure lisibilité du projet à chaque phase des études.

Sum up ?

Chez INITIUM, nous sommes convaincus que, dans les années qui viennent, le BIM s’imposera très largement, et supplantera les systèmes CAO DAO actuels. Nous avons pris ce virage à un moment clé de son évolution, où il ne s’agit plus de systèmes expérimentaux, mais d’un process cadré et maîtrisé. Il deviendra très rapidement obligatoire dans les constructions qui font l’objet d’appels d’offres publics, et s’étendra jusqu'à la conception détaillée de projets d’aménagements intérieurs, qui sont au cœur de nos pratiques quotidiennes. Cette simulation va vraiment permettre à chaque intervenant du projet, client compris, de mieux collaborer.

Rejoignez-nous

Archives

Articles similaires

Aucune information à afficher !